L’iDEST

 

Commander cet ouvrage

Une méthode d’évaluation pour les ostéopathes

 » A fleur de peau » ou « l’art de donner à voir ce qui se perçoit avec les doigts »

Luc LE MOAL

Depuis que Luc LE MOAL a découvert l’ostéopathie, il dessine rapidement ce que ses mains perçoivent des tissus de ses patients. Comme une bande dessinée, ces images toutes simples reflètent un invisible de leurs corps qui évoluent en même temps que leurs progrès ; cela les étonne !

Bien sûr, pour un ostéopathe, dire, écrire ou dessiner ce qu’il perçoit n’est pas indispensable. Il lui suffit d’écouter, d’observer, percevoir et de soigner ! La fine approche tactile de l’iDEST y suffit complètement. Mais quelle que soit la méthode d’évaluation ou de soin utilisée, l’iDEST peut se déployer pour expliquer aux patients ce que l’ostéopathe fait et garder une trace de son travail ; c’est un devoir professionnel minimum intelligible par tous, y compris à l’occasion d’une expertise.

 

L’iDEST Ostéo vérifie une observation de J.E. Uppledger. C’est une méthode d’analyse tactile qui permet d’objectiver les dysfonctions corporelles inscrites dans la globalité. Couplée avec une approche intersubjective originale, le diagnostic ostéopathique gagne ainsi en fiabilité. Il est alors possible de répresenter ces dysfonctions de façon imagée et de rendre compte de l’évolution des soins.

Introduction

Table des matières

Découvrir quelques pages de l’ouvrage

Vue de dos : les « chaînes » latéro-symétriques et la « chaîne » axiale

Comment illustrer les postures et les déformations visibles ?

Les six points symétriques

Représentation des 27 points de l’iDEST Global sur le perceptogramme

Approche sphéno-occipitale

Les autres fonctions de l’iDEST analytique : l’appui plantaire