L’enfant traumatisé

Commander cet ouvrage

Règles de bonnes pratiques

Sous la direction de A. Courvoisier, E. Eid, E. Bourgeois, M. Turati, J. Griffet

Société Française d’Orthopédie Pédiatrique

Préface

La SOFOP édite de nouveau un ouvrage de traumatologie de l’enfant dont la coordination a été confiée, cette année, à l’équipe du CHU de Grenoble. Pourquoi un cinquième livre depuis 1990 ?
Pour de multiples raisons.
Notre Société a toujours pris soin d’enseigner et de mettre à jour les connaissances en traumatologie pédiatrique. Quoi de plus noble que de réparer ad integrum un enfant traumatisé ? C’est sans doute notre mission première ainsi que notre plus grande contribution à l’œuvre de santé publique.


La physiologie de l’enfant n’a pas évolué mais les accidents sont différents. L’impératif de guérison rapide sans séquelle est la nouvelle règle.

La traumatologie pédiatrique a vécu quelques révolutions techniques, épidémiologiques et sociologiques. Toutes les publications récentes, issues de collaborations nationales lors des séminaires d’enseignement, ont accompagné cette évolution. Strasbourg, en 1990, a eu comme principale vertu d’affirmer la technique de l’embrochage centromédullaire élastique stable. Il a été suivi du séminaire d’Amnéville puis d’Arc et Senans sur les séquelles et reprises. A Marseille, la traumatologie est abordée au sein de l’ensemble de l’activité d’urgence.
Le programme proposé à Grenoble s’adapte à notre époque. Il est moderne dans sa présentation, fait de confrontations et de discussions traduisant la maîtrise des différentes équipes et des attitudes variées justifiées par les habitudes mais aussi les environnements sociologiques des populations à prendre en charge.
Les sujets abordés traduisent les modifications récentes de l’épidémiologie des fractures et traumatismes privilégiant le membre supérieur.
L’ouverture vers ce que les organisateurs ont intitulé, “l’orthopsychiatrie” est indispensable en référence aux changements éducatifs et psychologiques que l’on doit intégrer et enseigner pour comprendre, prendre en charge et, éventuellement, orienter les complications d’un nouveau genre.
Une mise au point sur la communication et les erreurs majeures à ne pas commettre traduisent bien que nos préoccupations ne sont plus exclusivement du domaine de la technique.
Merci à Aurélien Courvoisier, Jacques Griffet, Emeline Bourgeois, Ahmad Eid et Marco Turati d’avoir offert ce magnifique programme. Grenoble est un site à fort recrutement de fractures mais aussi une équipe qui a, de tout temps, consacré beaucoup d’énergie à l’enseignement de la traumatologie.
Benoit de Billy

Sommaire

Découvrir quelques pages de l’ouvrage

Vascularisation extra-osseuse des zones de croissance

Fractures du coude de l’enfant

Prise en charge d’une rotule traumatisée

Prise en charge des fractures de la cheville

Fractures du tibia chez l’enfant