critique de presse ouvrage Les Muscles membre supérieur de F.Bonnel

Dans la revue KS kinésithérapie scientifique, N°532 de Mai 2012, catégorie « Lu pour vous »:

 Les Muscles Membre supérieur des éditions Sauramps Médical, 9782840237310 coordonné par François Bonnel

Si les à priori rébarbatifs de l’anatomie nous reviennent immédiatement à l’esprit tellement ces apprentissage nous ont été fastidieux, il nous faut aller plus loin et découvrir l’intérieur et les contours de cet ouvrage  de François Bonnel. En effet, l’auteur tente, tout au long de ce livre, de nous faire comprendre l’anatomie dans le sens où il nous emmène dans l’architecture intime du muscle afin de pouvoir lier anatomie/biomécanique et thérapeutiques (rééducatives et chirurgicales). C’est ainsi que l’on peut découvrir ou redécouvrir les spécificités vasculaires, structurelles (micro-anatomie, aponévrose, pennation, etc..) permettant d’appréhender les fonctions de force, vitesse, endurance, etc…des différents muscles moteurs du membre supérieur….

L’architecture du livre est fondamentalement classique mais la partie des généralités est très intéressante. En effet, outre les aspects embryologiques et l’organisation générale, trois chapitres nous intéressent au premier chef.

Il s’agit tout d’abord de la modélisation morpho-mécanique des muscles permettant de mieux comprendre la compléxité de l’organisation motrice. C’est ainsi que l’on retrouve les spécificités musculaires comme la taille des fibres musculaires, leur organisation en parallèle (biceps), en éventail (trapèze), leur logueur (court ou long) , la place des tendons, l’angle de pennation,…ce sont tous ces éléments morphologiques qui dictent la fonction et l’organisation fonctionnelle alliant contractibilité et extensibilité.

HILL mais aujourd’hui les connaissances moléculaires ont permis de l’affirmer notamment par le modèle DM (Distribution Morrent) de Zabalac.

Le muscle apparait donc clairement comme un matériau composite à forme et à structure variables.

La pennation musculaire est également développée dans un second temps, les différents protagonistes sont repris comme le sarconome, l’aponévrose, endomys, et pérémy…La pennation constitue en ce sens le mode d’assemblage de ces éléments afin de répondre aux impératifs mécaniques de mouvement de force de puissance d’endurance, de vitesse, etc…

C’est cette intensité de la compréhension de la structure du muscle qui vous donnera la compréhension des mécanismes lésionnels, les objectifs et modalité du travail musculaire à accomplir.

Le dernier élément essentiel de ces généralités est représenté par la place des fascias dans l’organisation mécanique des muscles.

Il est illusoire, utopique et erroné de vouloir extraire le fascia de ses connexions intimes avec les structures avoisinantes et y développer une science d’aponévrologie.

La structure et les propriétés des fascias y sont clairement décrites. En ce sens, le fascia est l’élément essentiel de réaction à la traction, très peu extensible il constitue l’élément roi de la contention à la traction.

La topographie des fascias du memebre supérieur est ensuite présentée.

La suite du livre est très classique, facile à lire, grâce, d’une part à la riche iconographie et, d’autre part à la première partie qui captive le lecteur.

Des aspects méconnus sont quasi systématiquement exposés tels que la biométrie…

Un chapitre entier est consacré à la biomécanique de l’épaule. Il est écrit par François Bonnel et Thierry Marc. Je vous laisse découvrir les conceptions devenues classiques et de référence que Thierry Marc développe depuis de nombreuses années. Il écrit d’ailleurs ensuite un chapitre consacré aux muscles de l’épaule et leurs implications en chirurgie rééducatrice et préventive puis un troisième sur les dyskinésies de la scapula avec les trois rythmes scapulaires devenus célèbres grâce à l’auteur: le protocole de rééducation CGE.

Par la suite, l’ensemble des muscles du bras de l’avant-bras et de la main sont décrits avec toujours autant de précisions intimes et morphologiques.Une iconographie magnifie les contenus.

Des chapitres complémentaires consacrés à l’importance de la « musculature dans la mise en place de prothèse totale du coude », « reeducation pré et post-op après chirurgie fonctionnelle chez le tétraplégique » et le « blessé médullaire », « place de la toxine botulinique » et les « points moteurs » rendent ce livre d’anatomie beaucoup plus clinique et ettractif.

En conclusion, cet ouvrage de François Bonnel est très intéressant, il convient pour le lecteur de dépasser les anciennes images de l’anatomie trop souvent poussiéreuses et inutiles que nous avons dû apprendre lors de nos études.

L’auteur nous amène à comprendre non seulement l’anatomie, la structure mais au travers de l’organisation intime des différents éléments du muscle, il vous accompagne dans la conceptualisation lésionnelle et donc thérapeutique. Il le fait grâce à ses talents pédagogiques et au travers d’une savante exploitation de l’iconographie.

Cet ouvrage intéressera tous ceux qui souhaitent comprendre leur activité et donner du sens à leur pratique rééducative du membre supérieur. 

FB