Article santé log avril 2011 les maladies nosocomiales

vient du grec « nosokomeone », qui signifie « hôpital ». Qualifie ce qui se rapporte aux hôpitaux, ce qui se contracte à l’hôpital.
D’après le Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France dans 100 recommandations pour la surveillance et la prevention des infections nosocomiales, « une infection est dite nosocomiale si elle était absente à l’admission à l’hôpital
Dans Actu Santé , site santé log Avril 2011, INFECTIONS NOSOCOMIALES: 5 à 10% des patients hospitalisés touchés.InVS-BEH.

Dans Actu Santé , site santé log Avril 2011, INFECTIONS NOSOCOMIALES: 5 à 10% des patients hospitalisés touchés.InVS-BEH.

5 à 10 % des patients hospitalisés ont une ou plusieurs infections acquises lors de l’hospitalisation. Les infections associées aux soins (IAS) restent ainsi la principale cause d’évènements indésirables chez les patients hospitalisés et contribueraient à 2,8% des décès hospitaliers, soit 4 200 décès par an. Pourtant, 20 à 30 % des IAS  seraient évitables par la mise en oeuvre en routine de mesures de prévention connues. Des résultats et des tendances publiées dans un numéro spécial du BEH de l’Institut de veille sanitaire, publié à l’occasion du 10 ème anniversaire du Réseau d’alerte, d’investigation et de surveillance des infections nosocomiales (Raisin). Que s’est-il donc passé, en termes de prévention et de surveillance des infections durant cette dernière décennie?….Source: InVS BEH 26 avril 2011/ n°15-16-17.

Ouvrage Hygiène hospitalière de Nicole Marty

 

L’Hygiène hospitalière a connu, au cours des ces dernières années, un essor considérable et son importance est devenue évidente avec la place prise par les infections nosocomiales et les infections liées aux soins dans les établissements de santé et plus largement en santé publique. La formation des personnels de santé oeuvrant pour l’hygiène est devenue indispensable et elle mérite un enseignement de qualité. Les hygiénistes, sur le terrain, sont confrontés à des situations pour certaines répétitives pour d’autres plus complexes et variées, touchant des domaines très différents. Ce livre à pour objectif d’aider les hygiénistes, sur le terrain ou en formation, à comprendre et analyser les problématiques liées à l’hygiène et à trouver des solutions soit préventives soit curatives. Les champs balayés sont très vastes allant de notions microbiologiques indispensables à la compréhension, de réglementations concernant les infections nosocomiales, à des descriptions clinico-biologiques des principales situations à la connaissance des outils mis à la disposition de tous les praticiens, y compris en activité libérale. Tous ces aspects abordés seront également utiles aux membres des CLIN et des différentes instances s’intéressant à l’hygiène. Nous avons ainsi continué la volonté d’un petit groupe de collègues, il y a plusieurs années, de réaliser un ouvrage à l’hygiène hospitalière. Il s’agit de la 3ème version de l’ouvrage, ses 52 auteurs sont toujours aussi multi-disciplinaires: cliniciens, microbiologistes, épidémiologistes, pharmaciens, spécialistes de l’architecture, blanchisserie, tc…Même s’il a encore des lacunes et des imperfections, cet ouvrage reste un outil de travail pour les personnels de soins dans le but d’améliorer la qualité des soins dispensés aux malades. Dr J.Hajjar, Président de la Société Française d’Hygiène Hospitalière. Pr N.Marty, coordinateur du groupe, Hygiène Azay.