Actualités dans la prise en charge de l’AVC

Dans la revue de l’IRR du service de documentation RééDOC bulletin signalétique, dAnalyses d’ouvrages, Novembre-Décembre 2010 n°367.

livre: Actualités dans la prise en charge de l’AVC des éditions Sauramps Médical

La quinzième journée de Menucourt a été centrée sur le thème de l’AVC qui est la principale cause de handicap acquis de l’adulte. Le rôle de la prévention et du suivi de ces patients est important car la majorité des AVC survient chez des patients encore en activité professionnelle et la moitié chez des patients âgés de 75 ans ou plus dont la prise en charge immédiate est importante….

Dans la revue de l’IRR du service de documentation RééDOC bulletin signalétique, dAnalyses d’ouvrages, Novembre-Décembre 2010 n°367

Actualités dans la prise en charge de l’AVC : Sous la dir.de A.Yelnik, F.Daniel, A.Griffon des éditions Sauramps Médical, 2010, 9782840236900.

 La quinzième journée de Menucourt a été centrée sur le thème de l’AVC qui est la principale cause de handicap acquis de l’adulte. Le rôle de la prévention et du suivi de ces patients est important car la majorité des AVC survient chez des patients encore en activité professionnelle et la moitié chez des patients âgés de 75 ans ou plus dont l apprise en charge immédiate est importante. Les auteurs s’accordent à dire que plus le temps de réaction face à un AVC est court, plus le traitement sera administré rapidement aux victimes et moins les séquelles sont conséquentes ; du fait du vieillissement de la population, le nombre de personnes touchées pourrait encore augmenter. Par ailleurs, le risque de récidive est important, estimé entre 30 et 43% à 5 ans d’où le rôle essentiel de la prévention et du suivi de ces patients. Au cours des vingt dernières années, une évolution dans le concept et l’organisation de la prise en charge des patients atteints d’AVC a été constatée, que ce soit en urgence ou à la phase aiguë, par la création et l’augmentation du nombre des unités neuro-vasculaires (UNV), qu’en phase précoce ou plus tardive, par l’organisation des filières et des réseaux d’aval. Nécessitant une association pluridisciplinaire, médicale et paramédicale, la rééducation a bénéficié d’un certain nombre de travaux (plasticité cérébrale, rééducation par contrainte induite, robotique,…) et a connu une évolution et des changements de stratégie notamment dans sa préciosité associant les éléments moteurs, cognitifs (troubles de la parole, de la compréhension, aphasie) et sensitifs, facteurs clés de la récupération et de la réadaptation de ces patients.